La méthode Kunyaza

La lassitude peut-elle être l’étincelle qui produit un nouveau plaisir ?

A en croire la légende de l’épouse du roi Kamagere, il semblerait que oui.

Cela se passa dans la région des grands Lacs au Rwanda. Son époux et non moins roi avait pour fâcheuse habitude de partir en guerre, la fleur au fusil pour ainsi dire. Avec son couteau…et ne laissant donc rien derrière lui…

Sa préférence allant à chercher des noises dans la région plutôt qu’à conter fleurette, son épouse commençait sérieusement à s’impatienter. Sa lassitude étant à son comble et son envie au bord du gouffre, elle demanda à un soldat malencontreusement de garde ce jour là de lui faire tout bonnement, hopla, l’amour. Le pauvre missionné, qui n’avait d’autre choix que de fournir l’engin, tellement apeuré car craignant pour sa vie, approcha sa verge avec frayeur à hauteur du clitoris royale. Mais il se passa alors quelque chose de prodigieux et véritablement vibrant. L’engin du soldat tremblait tellement au contact du clitoris que la reine plus qu’émoustillée, sentit un tel plaisir la gagner qu’elle éjacula et donna naissance au lac Kivu.

La jouissance de la femme est dans cette légende le pivot de l’acte sexuel. Cette histoire nous raconte surtout à quel point le plaisir lorsqu’il est recherché, décliné, improbable, investigué, peut faire surgir de nouvelles satisfactions. Un plaisir, ici, qui se vit à deux, sans pénétration, en tapotant la verge sur le clitoris, en la faisant proprement danser autour des lèvres.

La méthode Kunyaza est à l’mage de ce que le couple doit être : vibrant et créatif.

Pas encore inscrit à la newsletter Illustre instant ? Je m'inscris pour jouir des instants présents une fois par semaine, c'est gratuit.